...

La SEIGNEURIE
 
DE THANN

PATRIMOINE DOLLER Bulletin de la Société d'Histoire de la Vallée de la Doller
L'Alsace quelle histoire ! des premiers hommes à nos jours

La Chronique de Thann, intitulée " Annales, oder Jahrs - Geschichten der Baarfuseren oder Minderen Bruder" a été établie par Malachias Tschamser (Ord. Min. Conventualium p.t. Guardianum Thann, Comiss. Provincialis et Diffinit. Alsatiae) en l'an 1724.

 

Le château de l'Engelbourg

Situé sur le territoire de la commune de Thann, dans le Haut-Rhin, le château de l'Engelbourg a été érigé sur un promontoire rocheux de 445 m d'altitude, qui domine la ville au nord.
Il permettait autrefois de contrôler un péage fructueux construit à son pied, sur la route menant par le col de Bussang vers la Lorraine ; il servait en outre d'avant-poste à la frontière entre les possessions des Ferrette et celles de l'abbaye de Murbach.
On y accède à pied depuis le chemin partant du pont sur la Thur, au centre de Thann, en suivant un itinéraire parfaitement fléché.
 
Aperçu historique
 
XIIIe siècle : de fréquentes querelles s'élèvent entre les comtes de Ferrette et les abbés de Murbach à propos de la possession de la ville de Thann.
1224 : date approximative de la construction par Frédéric II de Ferrette (1197-1232), en vue d'assurer plus efficacement la protection de la ville de Thann.
1234 : première mention connue du château, qui est confisqué par l'empereur Henri VII au profit de l'évêque de Strasbourg.
1251 : le château est rendu en fief à Ulrich II de Ferrette, qui le reconstruit. Son fils Thibaut (1275-1311) en fait sa résidence favorite.
1290 : fortification de la ville de Thann.
1324 : le château devient propriété des Habsbourg, à l'instar de tous les biens des Ferrette. La forteresse, en cessant d'être une résidence comtale, passe sous la coupe d'un commandant, parfois d'un bailli (engagé à Jean de Walbach en 1366).
1415 : le château est investi par le comte palatin Louis le Barbu, sur ordre de l'empereur.
1444 : il résiste victorieusement à l'armée des Armagnacs.
1468 : le château est assiégé par les Bernois, qui ne parviennent pas à le prendre.
1469-1476 : la forteresse est engagée à Charles le Téméraire, qui en confie le commandement à Pierre de Hagenbach et à son gendre Antoine de Montreux. Ceux-ci restaurent la forteresse (1471 et 1473 : deux commissions d'enquêtes en soulignent l'importance stratégique).
1473 : révolte du « mauvais denier ». La ville de Thann est bombardée du haut de l'Engelbourg.
1477 : la garnison capitule devant Sigismond, duc d'Autriche.
Début du XVIe siècle : le château cesse d'être une résidence pour devenir une simple forteresse.
1557 : des réparations sont effectuées par Stürtzel de Bucheim, chancelier de Maximilien Ier.
1570-1571 : la maison du châtelain, qui menace ruine, est détruite. L'archiduc Ferdinand II décide d'effectuer une restauration générale.
1577 : le logis est remis en état.
1617 : le dernier bailli, Philippe Truchsess de Rheinfelden, s'installe dans le château restauré.
1633-1639 : le château change de mains à sept reprises, ce qui prouve sa grande vulnérabilité au cours de la Guerre de Trente Ans.
1654 : le lieutenant-colonel von der Grün capitule devant les troupes royales à la fin de la Fronde.
1658 : le château devient la propriété du cardinal Mazarin. L'année précédente, l'intendant Colbert de Croissy en signalait déjà l'état désastreux.
1673 : le château est démantelé sur ordre de Louis XIV, et à la demande du Grand Condé, après quelques tentatives de réparations l'année précédente par le duc de Mazarin. L'épisode le plus marquant de la destruction est le renversement du donjon.
1863 ; 1893 : il subit des travaux de dégagement et de consolidation.
1898 : le château est classé parmi les Monuments Historiques.

 

Nota sur la seigneurie de Thann :

En 1144, les comtes d'Eguisheim n'ayant plus de descendance, leurs biens sont partagés. Burnhaupt et la seigneurie de Thann deviennent propriétés des comtes de Ferrette. En 1324,à la mort du dernier comte de Ferrette Ulrich, sa fille épousa l'archiduc Albert d'Autriche. Notre région sous l'influence des Habsbourg, va se réorganiser. Nous fûmes ainsi autrichiens durant trois siècles. La seigneurie de Thann devint un Bailliage dont dépendaient deux prévotés, celle de Burnhaupt-le-Bas et celle de Traubach. La prévoté de Burnhaupt le Bas était formée par deux mairies. Celle de Burnhaupt comprenant : Burnhaupt le Bas, Burnhaupt le Haut, Gildwiller et celle de Bernwiller comprenant : Ammertzwiller, Enschingen, Galfingue, Brinighoffen, Sepchbach le Haut et le Bas.

Polulation en 1671 : Rapport Mazarin

Le Duc de Mazarin institua en 1671 une commission chargée d'étudier, l'état, les ressources et les revenus du comté de Ferrette. En ce qui concerne la seigneurie de Thann, le rapport original est conservé aux archives du palais de Monaco, et fait état , outre la ville de Thann, de 42 bourgs contenant près de 300 maisons soit 810 feux ou ménages dépendante de 13 mairies.

VILLE de THANN

Seigneurie
comprenant
300 feux

Total de la polulation de ville de Thann : 2.000 âmes

Total de la population du baillage de Thann : 5.500 âmes

Ce rapport établi pour toute la seigneurie une population de 7.500 âmes

BAILLAGE de THANN

de 42 Villages
comprenant
810 feux

Rapports Mazarin de 1671 - Description de la terre, seigneurie et baillage de Thann

En trois mairie :

de 6 villages
comprenant
132 feux

Mairie de Vieux-Thann

Vieux Thann

15
15

Mairie de Roderen

Roderen

40
73

Leimbach

28

Rammersmatt

5

Mairie d'Aspach

Aspach-le-Haut

21
44

Aspach-le-Bas

23

Prévoté de Burnhaupt

de 10 villages
comprenant
256 feux

Mairie de Burnhaupt

Burnhaupt-le-Bas

60
115

Burnhaupt-le-Haut

40

Guildwiller

15

Mairie de Bernwiller

Ammertzwiller

9
141

Bernwiller

32

Galfingen

27

Spechbach-le-Haut

27

Spechbach-le-Bas

23

Enschingen

14

Brinighoffen

9

Prévoté de Traubach

de 17 villages
comprenant
262 feux

Mairie de Dannemarie

Dannemarie

47
105

Gommersdorf

19

Wolsferdorf

18

Retswiller

10

Ellbach

11

Mairie de Traubach

Traubach-le-Haut

18
56

Traubach-le-Bas

24

Guevenatten

14

Mairie de Hecken

Hecken

12
39

Falckwiller-Linden

18

Sternberg

9

Mairie de Bretten

Bretten

18
48

Bernentzwiller

8

Bruckentzwiller

12

Welsch-Steinbach

10

Mairie de Rispach

Rispach (Reppe)

14
14

Mairie de Soultzbach (Soppe)

de 4 villages
comprenant
55 feux

Mortzwiller

9

Soppe-le-Haut

17

Soppe-le-Bas

18

Dieffmatten

11

Mairie de Balschwiller

de 4 villages
comprenant
86 feux

Buettwiller

12

Balschwiller

40

Ueberkûmen

16

Eglingen

18

Mairie de Reiningen

d'un village
comprenant
19 feux

Reiningen et environ

19
19

Le rapport du Duc de Mazarin, constate que, dans bon nombre de villages, il y avait bien moins de feux qu'autrefois (Burnhaupt le Bas n'avait plus que 60 feux contre 110 autrefois, Thann qui possédait 500 feux en 1469, n'avait plus que 300 feux , etc). Ces chiffres font apparaîtres une diminution de la population d'environ un tiers pendant les tourmentes de la guerre de Trente Ans (1618-1648). La seigneurie rescencée avant 1618 était de 11.500 âmes, soit une perte de 4.000 âmes.

 

Bibliographie sommaire
Auteurs
Année

Thann - Regard sur 8 siècles d'histoire locale

Baumann J.

1961

La Seigneurie de Thann

Weymann C.

1926

.. ...

 

..

Copyright 2003 - Tous droits réservés - Concepteur .Danyburn@tv-com.tv