Vers l'introduction
L'Alsacien
Homo Erectus
-45 millions
Les Origines de l'Humanité
-700.000 ans

 
1 - L'arbre évolutif des hominoïdes
2 - Histoire des origines des hominidés
3 - Homo Erectus en Europe vers -800.000 ans
4 - Peuplement préhistorique de l'Alsace
5 - Homo Erectus à Oberlarg
6 -
7 - Légende
8 - Bibliographie

L'arbre évolutif des hominoïdes

L'ancêtre commun de l'homme et du chimpanzé Proconsul vivait il y a environ 18 millions d'année. La séquence de l'Omo commence il y a 8 millions d'années. par la diversification d'une sous famille, les australopithécinés qui divergent des chimpanzés et donnent naissance à la lignée humaine.

...

Histoire de l'origine des hominidés

C'est en afrique que les hominidés se sont individualisés à partir de grands singes et que l'homme est apparu. La végétation et le climat diffèrent considérablement à l'ouest et à l'est de la Rift Valley . Les forêts humides de l'ouest (en vert) sont remplacées, à l'Est, par des savanes (en jaune). En raison de ces différences, qui sont apparues il y a 8 mo d'années, les chimpanzés occupent la partie ouest (vert sombre), tandis que les fossiles d'homonidés ne figurent qu'à l'Est (brun).

Il y a 8 millions d'années, une crise tectonique provoqua deux mouvements : un effondrement (la rift Valley réactivée) et un soulèvement (la ligne des crêtes de la lèvre occidentale de la rift. Gouffre et muraille pertubèrent la circulation des masses d'air . La grande province d'origine se divisa en deux : l'Ouest resta humide (conservant ses forêts) , l'Est le devint de moins en moins (devenant une savane de plus en plus claire).Cette hypothèse fut présentée par Yves Coppens à la 55ème conférence sur l'évolution du cerveau humain de New York sous le nom de East Side Story.

Les australopithécinés de par leur déploiement modeste de l'Afrique de l'Est vers le Sud et l'Ouest font émerger vers 3 millions d'années une sous famille les homininés. Ces derniers se déploient de façon anbitieuse de cette afrique de l'est à la planète entière. En 1975 Yves Coppens fait un compte rendu à l'académie des sciences en publiant cette évidente correspondance entre l'évolution du climat et l'évolution des homininés. (On s'est parfaitement aujourd'hui depuis la mesure des isotopes de l'oxygène dans les coquilles de foraminifères des sondages sous-marins que la terre s'est rafraîchie entre 3,3 et 2,4 millions d'années et que l'Afrique de l'Est s'est asséchée).

L'homme est un pur produit de la sécheresse.

Il nomme cette crise climatique l'H(Omo) event. Il apparaît ainsi de manière éclatante que l'histoire de notre famille est née d'un évènement tectonique et a progressé sous la pression d'un autre, climatique celui là. Dans le Turkana, la découverte d'une nouvelle espèce, Australopithecus anamensis, a reculé les origines de la bipédie vers quatre millions d'années.

En afrique de l'est, les empreintes de Laetoli au nord de la Tanzani (1976) ont prouvé la bipédie d'hominidés ancêtres de l'homme. Trois hominidés traversent le paysage couvert de cendres volcaniques et laissent des traces qui resurgiront 3,6 millions d'années plus tard. L'étude des empreintes permet de dire q'un grand mâle (1,50 ml) et une femelle (1,20 ml) cheminent en tête tandis qu'un mâle de taille moyenne (1,40 ml) marche dans les traces du premier peut être pour faciliter sa progression sur les cendres mouillées et glissantes. A droite des pistes d'hominidés on voit celles d'un hipparion (animal du pliocène girafe, cheval...). Le volcan Sadiman il y à 3,6 millions d'année pendant le pliocène à 20 km à l'est de Laetoli éructait des nuages de cendres (riches en carbonite) sur la savane. Roche qui se comporte comme du ciment lorsqu'elle est mouillée.

Si notre ancêtre était un australopithèque, lequel était-ce? Les découvertes de cette dernière décennie ont montré la grande diversité de ce genre. Il est à noter que tous les australopithèques connus ont tous été trouvés en Afrique entre 1925 et 1995.. A la lueur des recherches en cours les découvertes à venir préciseront notamment ou et quand est apparue le lignée humaine. L'évolution humaine au vu de l'étude des volumes du cerveau représente quatre étapes :
  • - l'Australopithecus africanue (440 cm3)
  • - Homo Habilis (640 cm3) est le premier à parler
  • - Homo Erectus (940cm3) présence constaté en Alsace
  • - Homo Sapiens ( 1230 cm3) .
Pour de nombreux spécialistes c'est la fabrication d'outils qui a déclanché l'expansion du cerveau humain. Notre ancêtre l'Homo Habilis qui fabriquait ces outils est le premier représentant du genre Homo. Une mandibule découverte par Louis Laekey (1960) avec des os de mains et un pied complet permetent de fixé le début du genre Homo à
" -2 millions d'année "

Lamark (1809) et Darwin (1871) l'ont prédient : nos origines sont africaines
L'Afrique est le berceau de l'humanité, c'est relativement récemment que les premiers Homo Erectus
avaient quitté leur continent d'origine pour atteindre l'Asie il y a 1 million d'année et plus tardivement en
Europe vers -800.000 ans
(Voir les découvertes d'Eudald Carbonell qui a fouillé la grotte de Gran dolina dans le nord de l'Espagne.) pour suivre leurs propres évolutions régionale et devenir des
Homo Sapiens .

*
Néanmoins il y a plus d'un million d'années, les premiers hommes sont arrivés en Europe. Isolés lors de plusieurs périodes glaciaires, ils sont les ancêtres d'un groupe humain différent des hommes modernes : les Néandertaliens.

Les périodes de réchauffement climatique qui ont favorisé la venue des hommes archaïques en Europe, ont été entrecoupées de plusieurs longues périodes de climat glaciaire; ces dernières ont isolé et réduit les groupes humains, dont le génome s'est particularisé et qui sont devenu les Néandertaliens. Le premier est identifié en 1856 dans le gisement de Feldhofer près de Dusseldorf

*

D'autre part, il y a 40.000 ans environ l'Europe a été colonisé par des hommes semblables aux européens d'aujourd'hui et qui sont venus de l'Est dont les hommes de Cro-Magnon sont les plus célèbres car ils coïncide avec les plus anciennes traces d'art connues, sculptures sur os et peintures rupestres. Ces envahisseurs ne sont toutefois pas les premiers Européens car les derniers Néandertaliens survivaient encore dans les zones reculées tel que le sud de l'Espagne et dans quelques zones refuges.Les Cro-Magnons coexistent 10.000 ans mais porteurs d'innovations techniques il résistent mieux aux conditions climatiques, cette crise est fatale aux Néandertaliens qui disparaissent de leurs derniers refuges il y a 30.000 ans.

Dans l'état actuel de la recherche, les plus anciens témoignages de l'occupation par l'homme de notre région en alsace sont datés d'environ 600.000 à 700.000 ans.

Bien loin de refléter la réalité du peuplement préhistorique de l'Alsace à cette époque, cette rareté de découvertes s'explique à la fois par l'importance sédimentaire qui recouvre les vestiges (plusieurs mètres de loess) et par l'absence de grottes dans notre région ou le substrat n'est pas favorable à leur formation.
L'Homo Erectus a laissé des traces fugaces en Alsace :
- l'une dans la haute alsace sur le site d'Oberlarg et de Hirtzbacch
- l'autre en basse alsace sur le site d'Achenheim de Hangenbieten

Le village d'Oberlarg près de Ferrette dont je vous fais découvrir le site dit
"Abri du Mannlefelsen"
est le seul témoignage de la présence de
l'Homo Erectus en Haute Alsace
avec les découvertes de surfaces faites à Hirtzbach. Nous sommes en
- 700.000 av. J.Ch.

Dans le musée du Sundgau à coté de la mairie d'Altkirch, au sous sol un petit local est à votre disposition pour consulter les pièces trouvées sur les sites d'Oberlarg et de Hirtzbach.

La dernière glaciation, dite de "Wùrm" par les spécialistes, commence il y a environ 80.000 ans. Le nord de l'Europe, Danemark inclus, est alors couvert par une immense calotte glaciaire. Plus au sud, les glaciers occupent jusqu'au massifs les moins élevés ; dans les Hautes-Vosges, plusieurs vallées montrent les traces de cet épisode. La plaine d'Alsace présente alors un paysage de steppe froide parcouru par de grands troupeaux de rennes (toundra). Des vents violents y déposent un limon qui fera plus lard sa fertilité, le loess. Jusqu'à environ - 35 000, l'Europe est peuplée par l'Homo sapiens neandertalensîs, l'homme de Néandertal. Plusieurs sites alsaciens lui sont attribuables, les plus connus étant Achenheim, Obertarg et Mutzig. Le dernier abritait un campement de chasseurs de rennes et de mammouth situé au débouché de la vallée de la Bruche, entre la plaine et la montagne. La phase suivante, entre -35 000 et la fin de la glaciation, vers -9000, voit le développement des premières civilisations d'Homo sapiens sapiens, c'est-à-dire l'homme actuel. L'Alsace n'a livré que très peu de vestiges de cette époque, illustrée ailleurs par des sites prestigieux comme Lascaux et la grotte Chauvet. La première occupation humaine de la grotte d'Oberlarg, dans le Jura alsacien, date de l'extrême fin de cette période, alors que le réchauffement du climat se fait déjà sentir.

Ci joint la carte ou y figure le dernier maximum glacière il y a 18.000 ans. Les territoires situés au Nord des Alpes ont été désertés par les hommes qui se sont repliés dans des zones refuges dans la partie occidentale de l'Europe.

Il y a 15.000 ans , alors que les glaciers libèrent lentement les plaines d'europe du Nord et que la Grande Bretagne était encore attachée au continent, le Méditerranée comptait plusieurs dizaines d'espèces mammaliennes de plus qu'aujourd'hui. Si tout porte à croire que la chasse préhistorique est la cause de l'extinction de la grande faune insulaire de la Méditerranée la recherche scientifique archéologique recherche les dernières preuves en prospectant les îles méditerranéennes.

Scène de campement
Scène de chasse type solutré

Vers - 10 000 commence une nouvelle période géologique que les spécialistes nomment Holocène. Elle est marquée par un réchauffement assez rapide du climat, qui se traduira par un retour progressif de la forêt, un renouvellement de la faune et rendra possible, quelques millénaires plus tard, l'installation des premiers agriculteurs. Le cerf, le chevreuil et le sanglier remplacent rhinocéros laineux et autres rennes. Ils sont les proies de populations de chasseurs-cueilleurs qui adaptent leur mode de vie au nouvel environnement. Le chien, compagnon indispensable du chasseur à l'arc, est le premier animal domestiqué. Une faune riche et diversifiée comprend, outre les animaux cités, de nombreuses espèces aujourd'hui disparues de notre région, comme l'élan, l'ours, le loup et le lynx. La région est alors entièrement couverte de forêts. Les sites occupent une grande variétés de milieux. On en connaît aussi bien en plaine (Spechbach-le-Haut) que sur les contreforts des massifs montagneux (Oberlarg).

.

Légende :

O - Premiers hominidés

de -7 millions d'année à -5 millions d'année

A - Australopithécus

de -5 millions d'année à -3 millions d'année

B - Homo Habilis

de -3 millions d'année à -1 millions d'année

C - Néandertaliens

de -1 millions d'année à - 30.000 ans (Europe)

D - Homo Erectus

de -1 millions d'année à - 500.000 ans

E - Homo Sapiens

de - 500.000 ans à l'an 0

...


Jusque là nous étions des Alsaciens Homo Erectus!


Vers le haut

Bibliographie sommaire
Auteurs
Année

Les grands ancêtres

Louis de Bonis

1999

La sage de nos ancêtres

Yves Coppens

1999

Histoire de l'origine des hominidés

Yves Coppens

1999

Les premiers bipèdes en Afrique

Alan Walker

1999

Les empreintes de Laetoli

Martha Demas

1999

Les australopithèques

Anne-Marie Bacon

1999

La taille du cerveau et l'évolution humaine

Robert Martin

1999

Les humains les plus anciens

Brigitte Senut

1999

Les premiers exodes

Ian tattersal

1999

Climat de l'Europe et origine des Néandertaliens

Jean Luc Hublin

1999

Origine génétique de l'homme moderne

Véronique Barriel

1999

L'Archéologie en Alsace

Christian Jeunesse

1992

Les chasseurs préhistoriques dans les îles méditerranéennes

Jean-Denis Vigne

2000

Paysans et potiers du néolithique à l'époque romaine

A.P.R.A.Alsace

1996