L' Alsacien Romain
Guerre des Gaules

-58
Limes romain
407
De la Haute Germanie et de la Rhétie

logo du Limes utilisé en allemagne

QU' EST CE LE LIMES ?

Le limes romain est une fortification artificielle qui couvre les frontières de l'empire. Il se compose d'un terrassement précédé d'un fossé. Ce terrassement est souvent surmonté d'une palisssade, qui devient muraille maçonnée en Rhétie. Au sommet du terrassement, court une route qui suit la frontière. A quelques kilomètres à l'arrière, les soldats qui la gardent sont installés dans des forteresses faites d'abord de terre, puis en pierres. A l'origine les romains appelaient "Limes" un chemin qui sépare un domaine d'un autre.

C'est le plus grand monument archéologique de terre d'Europe.

Débuté en 84 ap JC, sous Domitien, les romains construisent simultanément un limes en Angleterre, en Haute Germanie et au nord du Danube. Depuis son début entre Remagen et Andernach au bord du Rhin, il se passe plus de 568 kilomètres jusqu'au Danube à Eining. Le long de cette frontière les romains ont édifiés 60 Cohortes, et des fortifications d'Alen, au moins 900 miradors ainsi que toute une quantité de petites fortifications, gardes des champs et d'autres annexes(dispositifs).

Depuis 1996 existe la Limes-straße, espace de 400 km de long, 220 km sur la région badoise, 180 km sur la région bavaroise. Elle débute dans le Miltenberg et se termine à Ratisbonne.

Limes de Remagen à Lorch

Limes de Lorch à Heinheim
Protection du Limes par trois camps militaire occupé par les légions
Strasbourg = Argentoratum
Mayence = Mogontiacum
Ratisbonne = Castra Regina

  • En 12 avJc- Ala Petriana
  • En 14 -IIème Légion Auguste
  • En 40 - XXI Rapax
  • puis - IV Macedonica
  • En 70 - XIV Gemina
  • En 80 - VIIIe Légion Augusta
  • En 380 -Légion I Martia
  • En 451 - Attila détruit le camp


Le long du limes, les Romains construisirent environ 80 kastrum qui étaient éloignés de quatre heures l'un de l'autre. Des miradors distant d'environ 500 à 800 mètres permettaient de garder le contact visuel entre vigie.

 

L'empereur Vespasian avait commencé par la conquête des domaines(régions) droits-rhénans. Sous Domitian et Trajan poussaient la fin romaine

De 1er ème siècle la frontière de son(leur) empire du Rhin jusqu'au Neckar et au Mümling devant, le Mümling Neckar soi-disant la ligne. Sous Hadrian, elle était aménagée(élargie) en état de se défendre. Votre cours menait sur Wörth au Main, Seckmauern, Lützelbach, maison de bocage, Eulbach, Würzberg Hesselbach, Schlossau, Neckarburgen après Wimpfen et plus loin le long du Neckars.

Autour de 160 les Romains poussaient la frontière de la province de la "supérieure Germanie plus loin en avant au Main là sur la ligne Miltenberg

Spessart et forêt d'ode étaient séparés au temps de cette époque-là non seulement par le Main, mais encore par le Limes. Pendant que les Romains possédaient(maîtrisaient) le domaine(région) derrière son(leur) rempart frontière, était le domaine(région) rechtsmainische des "barbares".

Dans l'arrière-pays de la frontière protégeant apparaissaient des fermes, Viehzuchten, voies commerciales et bases d'administration.

En même temps, Heerstrassen étaient utilisés comme Handelsstrassen. Par les bonnes voies de communication un commerce de bois augmentant commençait. Pour la première fois des carrières se développaient dans une plus grande mesure.

 

L'Alemannensturm

Entre 213 et 260 l'expulsion des Romains commençait. Les troupes germaniques attaquaient le rempart de diable, Alemannen et Chatten attaquaient le pays limitrophe. Des vandales et Bourguignons dépassaient 409 le Rhin. Avec cela la domination romaine était finie définitivement.

Souvent on appelle Alemannen-ou tempête de Germain autour de 260 comme le déclencheur pour l'expulsion des Romains. Cependant réellement, les Alemannen étaient repoussés distinctement seulement une fois par l'empereur romain Caracalla. Il s'agissait, bien sûr, à la tempête de Germain non d'un "assaut" concret. La retraite romaine était plutôt liée avec les phénomènes de dégradation, se dans l'empire breitmachten. La lutte contre les ennemis intérieurs devenait de plus en plus importante pour l'Imperatoren. En outre, cependant 300.000 soldats ne suffisaient plus n'importe quand pour défendre toutes les frontières extérieures d'une manière efficace. Et puisque les courants étaient à défendre le Rhin et Danube beaucoup plus facilement que le Main beaucoup schmalere ou les surfaces de terrain ouvertes, on se retirait là pour les raisons(fonds) stratégiques.

 

Cependant, on doit ajouter que justement les Germains n'étaient aucun tas sauvage, mais à eux des savants d'aujourd'hui une "tactique de guérilla" excellente et polie (D. Egon Schallmayer, directeur Saalburg) est confirmée avec l'aide de qui ils usaient le "rideau de fer de l'antiquité" lentement.
Même une partie(pièce) de la population romane restait sur le départ(déduction) des troupes romaines dans le domaine(région) alemannischen maintenant et se mélangeait avec cette tribu. Des fortifications se développaient des villes et villages qui existent(se composent) partiellement aujourd'hui même (par exemple Miltenberg, gué de séparation, Obernburg, Wörth, Niedernberg).
 
 

 

 Limesstraße allemand

Depuis l'automne 1996 existe le Limesstraße allemand soi-disant. L'espace de 400 km de long, (220 km sur le badois, 180 km sur la page(côté) bavaroise) commence dans Miltenberg et mène le long du Limes jusqu'à Ratisbonne. Le long de l'espace se trouvent 21 fortifications, 19 musées, onze miradors et dix bains romains. La possibilité doit être donnée à des intéressé(intéressé) par les brochures communes, les panneaux indicateurs unitaires et d'autres mesures à s'informer à l'avenir plus simplement des Romains et des Limes. Vous recevez des renseignements aux offices de tourisme.

 

 

Les légionnaires romains
Alsaciens selon les archéologues britanniques

Un navire romain a coulé en 180 après J.-C. dans l'estuaire de Tyne près de la ville de South Shields en Grande Bretagne. Des archéologues britanniques conduits par Paul Bidwell ont établi qu'il transportait des légionnaires venus de Strasbourg pour lutter contre des tribus qui avaient franchi la mur d'Hadrien. L'hypothèse avancée par les Britanniques est très vraisemblable comme l'affirme Pr Michel Reddé (Spécialiste français des armées romaines et Directeur d'Etudes à l'école pratique des Hautes Etudes à Paris) .

.

Bienvenue sur le site de la VIIIème légion romaine "Augusta" première cohorte.
 
Nous sommes un groupe de reconstitution qui s'applique à recréer avec un souci d'authenticité historique l'uniforme et l'équipement des légionnaires romains du 1er siècle après J.C.
a voir sur http://www.legioaugusta.fr.fm/

Bibliographie sommaire
Auteurs
Année

Le Musée Archéologique de Strasbourg

Schnitzler Bernadette

2000

L'Archéodrome de Beaune

2000

Les légionnaires romains étaient alsaciens

Reddé Michel

2001

Institut(institution) pour Ur-et la protohistoire l'université de Fribourg

--ooOoo--

 Vers le haut