L' Alsacien Romain
En Germania Supérieur
Les Routes Romaines

-58
Les Routes Postales
407
.

Postes Romaines (Cursus Publicus)
- Le long du Rhin -

Confluentes

(Coblence)

Bondorica

(Boppart)

Vosolvia

(Ober Wesel)

Bingium

(Bingen)

Mogontiacum

(Mayence)

Bouconica

(Oppenheim)

Bor do nag

(Worms)

Noviomagus

(Spire)

Tabernae

(Rhein zabern)

......

Saletio

(Seltz)

Brocomagus

(Brumath)

Argentoratum

(Strasbourg)

Helellum

(Ehl)

Argentovaria

(Horbourg)

Mons Brisiacus

(Vieux -Brisach)

Stabula

(Bantzenheim)

Cambes

(Kembs)

Basilia

(Bâle)

Augusta Raurica

(Augst)

Epomanduoduodurum

(Mandeure)

Vesontio

(Besançon)

Lugdunom

(Lyon)

L'Empire romain, le plus vaste qui ait jamais existé jusqu'alors, ressentit le besoin, dès sa fondation par l'Empereur Auguste, de correspondre rapidement et facilement avec les gouverneurs des provinces, les proconsuls et les légats propréteurs, et les commandants des légions, qui en général tenaient garnison sur les frontières. C'est ainsi que fut créee par Auguste la Poste d'état, le cursus publicus, qui utilisa les routes qui partaient de Rome vers les différentes provinces. Le réseau, déjà commencé par la République, était composé de voies bien tracées, en général rectilignes, solides et bien entretenues. Il servait , bien entendu, aussi aux déplacements officiels et surtout à l'armée. Sur ces routes furent installées des stations, soit de simples relais (tous les 12 km) soit des gîtes d'étapes ou auberges-hôtelleries (tous les 30 à 45 km).

En alsace, les voies du cursus publicus nous sont connues par la Table de Peutinger exécuté par un moine de colmar au 13ème siècle d'après une carte de haute époque, corrigée au bas-empire et qui porte les routes militaires et l'itinéraire d'Antonin, indiquant les stations, ainsi que les distances. On peut admettre que la route qu'il utilisait venant de Rome passait par Lyon , Mandeure puis Kembs, Horbourg, Ehl, puis Strasbourg, Brumath, Seltz, Spire jusqu'à Mayence.Une autre voie au départ de Kembs se dirigeait vers Bâle, puis par les cols alpins vers l'Italie du Nord. Une autre route allait de Strasbourg vers Saverne, Sarrebourg pour rejoindre Metz. La chute de l'empire romain au 5ème siècle mit un terme à la Poste Officielle. C'est la fin de l'état organisé. Pendant presque tout le moyen âge la correspondance des princes, évêques, abbayes etc.... fut acheminée par des messagers, à pied ou à cheval c'est-à-dire par des services privés.

Les bornes militaires
utilisent une mesure romaine de 1.480 ml
remplacées au début du
2ème siècle par
Les bornes à leuge
utilisant une mesure gauloise de 2.220 ml
Tour de signaux romaine
"Bornes à leuges"

Bibliographie sommaire
Auteurs
Année

La route

Fustier Pierre

1968

L'Homme et les routes

Fustier Pierre

1972

Les routes postales en alsace à l'époque romaine

Braun Jean

1982

Diligence d'Alsace

1974

Histoire des routes en Alsace

Braun Jean

1988

Revue d'Alsace Tome 87

Himly françois

1947

Revue d'Alsace Tome 88

Hatt J. J.

1948