L' Alsacien Romain
En Germania Supérieur

-58
Les Routes Romaines
407

A - Introduction et environnement politique

Récits de Caius Sallustius Crispus ( Salluste)
C'est le premier auteur romain qui traité l'histoire en artiste. Sonchef d'oeuvre Historiae,ou il décrit les évènements qui ont lieu de la mort de Sylla à la prise de pouvoir de Pompée ( 78-67 av. J.-C.
Récits de Cornélius Népos
A vécu à Rome jusqu'en 25 av. J.-C. Dans som prmier ouvrage Chronica, il donne un résumé de l'histoire grecque et romaine. Son oeuvre principale De viris illustribus ( des hommes illustres) en 16 livres.
Récits de Jules César
Commentaires de la guerre des gaules ( Commentarii de bello Gallico) compte rendu de son action.

Premier triumvirat en 60 av. J.-C. à Rome

En été 60, César revient d'Espagne. Il est aussitôt élu consul par le sénat avec comme second consul Marcus Calpurnius Bibulus. César promet Pompée de faire triompher pendant son consulat tous les projets auxquels le Sénat s'oppose. Sur proposition du tribun Vatinus, l'assemblée générale du peuple confie à César pour cinq ans le proconsulat dans les provinces de la Gaule cisalpine et de l'Illyrie. A cet effet il obtient trois légions et le droit de nommer des légats.

Son consulat terminé, César est nommé proconsul de la Gaule narbonnaise et commence à internevir dans les rapports entre tribus gauloises qui se trouvent au nord de sa province.

Une situation particulière lui en fournira l'occasion.
 
La tribu gauloise des Séquanes établi entre la Haute Saône , le Jura et la Haute Alsace est l'ennemis d'une autre tribu gauloise, les Eduens qui occupent la région situé entre la Loire et la Moyenne Saône, et sont amis des romains.
En 71, les Séquanesont appelé à leur aide un chef Suève, Arioviste, qui franchit le Rhin supérieur, conquiert l'actuelle Alsace, triomphe des eduens et exige d'autre terres pour ses Germains. En 58 av. J.-C. le chef Helvète Orgétorix, dont le peuple vit à l'est du Jura, veut fuir la pression qu'exercent sur lui les germains et veut traverser avec sa tribu le territoire gallo-romain pour s'établir au nord de la Garonne ou avec les Eduens hostiles à Rome il fonderait un puissant empire gaulois. César refuse et lève en Italie du Nord quelques légions et vainc les Helvètes au cours d'une bataille sanglante au mont Beuvray à Bibracte. De là il dirige les travaux de construction de la ville d'Autun. César tente alors de repousser hors de la gaule la tribu des Suèves. Il livre bataille à Arioviste dans le secteur de Cernay-Wittelsheim-Aspach-le Haut et rejette les Suèves de l'autre côté du Rhin. Les tribus restantent se répartissent entre la province de Belgique et la Haute Germanie ( Les triboques en basse Alsace, Les rauraques en haute Alsace et suisse allemanique, les Némètes dans le palatinat et les Vangions sur le Rhin Supérieur près de Worms.
En 52 av. J.-C. les tribus gauloise du centre se soulèvent sous la direction d'un chef arverne ( Vercingétorix). pour la seconde fois après Arioviste, César trouve en face de lui un homme de valeur égale à la sienne, le seul qui réussira à triompher de lui dans une bataille rangée. Les gaulois enlèvent Cenabum ( Orléans) et massacrent tous les romains de la ville.Aussitôt César engage des cavaliers germains comme mercenaires, grace auquelles il parviendra à encercler les gaulois dans l'Oppidium d'Alésia (Tribus des Mandubiens) sur le mont Auxois. Tombé aux mains des romains Vercingétorix sera transféré à rome en 46 pour le triomphe de César et finalement mis à mort.
César divise la gaule en quatre subdivisions (La Province, L'Aquitaine, la Celtique et la Belgique.(Livre Premier de César)
César envoi à Rome ses Commentaires de la guerre des gaules ( Commentarii de bello Gallico) compte rendu de son action.
 
En 45 av. J.-C. César est Nommé dictateur à vie, consul pour dix ans, il reçoit le titre d'Imperator. Mais en 44 à la curie de Rome , après s'être assis sur son trône, il est poignardé par des conjurés. Il laisse à Rome un empire.
En 43 av. J.-C; le second triumvirat est conclu à Bologne entre Antoine, Octavien et Lépide. C'est Antoine qui s'occupe de la Gaule cisalpine , Lépide de la Gaule narbonnaise et l'Espagne, Octavien de la Sicile et de l'Afrique. Suite à la guerre civile de 40 av. J.-C. les triumvirs décident de se partager l'empire. Antoine garde l'Orient, Lépide l'Afrique et Octave l'Occident.
En l'an 40 av. J.C., Octave se vit attribuer la Gaule. Il y séjourna un temps, revint en -35/34, et lorsqu'en -27, il fut proclamé Auguste et prince du sénat, son premier soin fut de donner à celle-ci une organisation stable permettant de mieux la contrôler : il effectua le recensement de sa population et en fit dresser le cadastre. Dès ce moment, les noms celtiques commencèrent à disparaître pour être remplacés par des appellations romaines.
La Gaule fut divisée administrativement en quatre parties : la Narbonnaise, l'Aquitaine agrandie des Pyrénées aux abords de la Loire, la Belgique, et la Lyonnaise étirée entre Loire et Seine jusqu'à la pointe de Bretagne.
Parallèlement au développement des villes, Octave-Auguste et son gendre Agrippa mirent en œuvre un vaste programme routier destiné à faciliter les déplacements des légions romaines et des marchandises. Certes, la Gaule disposait déjà d'un réseau étendu de voies de communications entretenues, équipées des relais nécessaires aux échanges commerciaux, dotées de péages aux passages des frontières et des cours d'eaux, mais les ingénieurs romains s'attachèrent à élargir et à construire en dur une vingtaine de voies existantes. Les principales partaient de Lyon en étoile et joignaient Saintes, le Rhin, Marseille, ou l'océan atlantique.
 

Vers le haut

Aide mémoire : Société d'Histoire de la Vallée de la Doller ( Muller Daniel )